L’acitvité physique
est cruciale
dans le soin de la BPCO

Comment traiter la BPCO ?

Le traitement de la BPCO se compose généralement de 2 axes:

1 Une approche
médicamenteuse
2 Un travail
sur l’hygiène de vie

Les 2 sont cruciaux dans le soin de cette pathologie.
Une bonne hygiène de vie incluant une activité physique régulière ira
même jusqu’à augmenter les résultats du traitement.

Des actions toutes
simples peuvent
avoir énormément
d’impact.

Faites attention à ... L’activité physique

Trucs et astuces

Choisissez un sport que vous aimez:
ça ne doit pas être une contrainte
mais une source de plaisir.
Pensez à la marche, le Tai Chi,
le yoga, la natation,…

Essayez de maintenir une activité
physique min. 3 fois par semaine
pendant 30 min.
, ce qui vous
aidera à:

  • diminuer certains symptômes tel
    l’essoufflement,
  • améliorer la qualité de votre
    sommeil et
  • diminuer les risques de dépression.

Privilégiez les légumes

Une alimentation saine et variée

Un régime sain évitera les carences et soutiendra
votre corps: privilégiez les légumes, les protéines
(riche en oméga 3), etc.

Quelques ingrédients intéressants à cuisiner sont par exemple:
le brocoli, les lentilles corail, les pois chiches, le potiron.

La BPCO peut couper l’appétit et provoquer une perte de poids.
Il vaut mieux dès lors étaler ses repas et manger 5 à 6 fois par jour.

Ceci permet de fournir suffisamment d’énergie à votre corps tout au long de la journée.

Arrêt du tabagisme

Le tabac figure au premier rang des facteurs de risques pour la BPCO.

En effet, dans 80% des cas, le tabagisme est la principale cause de la BPCO. L’arrêt du tabac est donc prioritaire dans le traitement.

Cet arrêt est le principal facteur susceptible de diminuer votre essoufflement et donc d’améliorer votre qualité de vie au quotidien.

L’e-cigarette, une option?

L’e-cigarette est parfois recommandée comme première étape pour le sevrage tabagique. Les données sur l’utilisation de l’e-cigarette sont relativement limitées. Même si les experts s’accordent à penser qu’elle est moins nocive que la cigarette, il semblerait qu’elle ait toujours un impact négatif sur les fonctions cardio-vasculaires et les poumons.
Alors pourquoi pas au début, mais ne vous arrêtez pas en si bon chemin!